Payer pour respirer de l’air pur !

C’est parti comme un gag : « Et si on vendait de l’air des montagnes canadiennes en bouteilles » ? Deux copains ont en 2013 eu cette drôle d’idée et ont proposé leurs premières bouteilles sur un site de vente en ligne. Surprise : les bouteilles se sont très vite vendues, essentiellement en Chine et à Hong-Kong. Les deux copains ont donc décidé de lancer leur activité : vendre de des bouffées d’air pur dans les villes et pays les plus pollués du monde : inquiétant et triste commerce. Après l’eau, l’air que l’on respire va t’il devenir une ressource commerciale ? Source : RFI

Technologie et pollution sont bien souvent liées…


1 réponse

  1. Florent dit :

    Il y a au moins 30 ans. Pour une animation touristique, il me semble. On trouvait en conserve de l’air pur du Canigou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.