Payer pour respirer de l’air pur !

C’est parti comme un gag : « Et si on vendait de l’air des montagnes canadiennes en bouteilles » ? Deux copains ont en 2013 eu cette drôle d’idée et ont proposé leurs premières bouteilles sur un site de vente en ligne. Surprise : les bouteilles se sont très vite vendues, essentiellement en Chine et à Hong-Kong. Les deux copains ont donc décidé de lancer leur activité : vendre de des bouffées d’air pur dans les villes et pays les plus pollués du monde : inquiétant et triste commerce. Après l’eau, l’air que l’on respire va t’il devenir une ressource commerciale ? Source : RFI

Technologie et pollution sont bien souvent liées…


1 réponse

  1. Florent dit :

    Il y a au moins 30 ans. Pour une animation touristique, il me semble. On trouvait en conserve de l’air pur du Canigou.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.